Comment gérer son stress en période de télétravail?

8 min. 27 mai 2021
Comment gérer son stress en période de télétravail?

Alors que le télétravail fait partie intégrante de notre quotidien depuis plusieurs mois, un facteur perturbant est venu s’ajouter aux contraintes sanitaires déjà oppressantes : le stress. Faisons un bond dans le temps : dans un monde où la COVID-19 n’existait pas encore, la plupart des employés étaient enthousiastes à l’idée de pouvoir travailler depuis le confort de leur foyer. Notre nouvelle réalité nous montre aujourd’hui que le télétravail peut s’avérer un vecteur de stress. Dans la foulée de la Semaine de la santé mentale, qui s’est déroulée du 3 au 9 mai dernier, le moment est bien choisi pour faire le point sur les raisons qui nous conduisent à stresser, et sur l’éventail de solutions qui s’offrent à nous pour le gérer.

 Comprendre le stress
Scientifiquement parlant, le stress ça fait quoi? Ça permet de survivre. Le stress est un mécanisme de survie qui se met en marche lorsque surviennent des changements dans notre environnement : « Le travail premier de notre cerveau est de détecter les menaces potentielles dans l’environnement pour pouvoir s’y adapter et y répondre », indique Marie-France Marin, docteure en neurosciences et chercheuse.

D’aussi loin que l’on peut remonter, le stress a toujours existé. Néanmoins, vous pouvez parfaitement l’appréhender. Rappelez-vous que le stress est un code : apprenez-en la combinaison et vous pourrez le traiter. Sonia Lupien, doctorante en neurosciences et chercheuse scientifique, le résume en quatre lettres : C.I.N.É. Nous ne parlons pas ici de grand écran ni de pop-corn, mais plutôt de Contrôle, d’Inattendu, de Nouveauté et enfin, d’Égo. Analysez votre télétravail à la lumière de ces facteurs et vous pourrez plus facilement anticiper vos émotions stressantes.

Stress et pandémie
Vos employés ont toujours pensé être plus efficaces depuis le confort de leur foyer et aujourd’hui tout semble indiquer le contraire? Rassurez-vous, nous sommes nombreux dans cette situation et selon Geneviève Roy, formatrice agréée et gestionnaire d’entreprise passionnée par le développement humain1, ce constat est parfaitement normal.

Dans une conférence sur le stress et le télétravail, elle explique : « Le télétravail nous est désormais imposé! Parce qu’il n’est plus un choix, il peut parfois nous enlever une part de contrôle sur notre vie ». Comme le C de l’acronyme mentionné plus haut, le contrôle nous permet de rester aux commandes.

Un sondage mené par une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval indique que près de 50 % des travailleurs québécois souffrent d’un niveau élevé de détresse psychologique.

Le télétravail est bénéfique pour certains, augmentant leur efficacité. Pour une minorité, cependant, le sentiment d’enfermement croît à mesure que s’étire le télétravail et le stress s’insinue sournoisement dans leur quotidien, parasitant considérablement la productivité. En télétravail, de nombreuses sources connexes sont responsables des problèmes de santé mentale. Isolement, organisation, communication, concentration… la liste est longue!

L’impression de ne plus avoir deux environnements distincts est également une grosse partie du problème. En effet, sur le long terme, la confusion entre le milieu de travail et le milieu de vie ne permet plus de pleinement apprécier son foyer censé représenter le repos et la fin d’une journée bien occupée. Assis dans leur salon, vos employés voient leur bureau et leurs dossiers leur faire de l’œil!

Bien que la technologie soit une formidable avancée, nos appareils sont aujourd’hui une extension de nous-mêmes; quand le téléphone ne cesse de nous solliciter et que les notifications fusent, il en devient très difficile de dire non… y compris quand notre journée de télétravail est terminée.

C’est ici que vous, employeurs, avez un rôle très important à endosser, car en montrant l’exemple, vous invitez vos équipes à adopter les bons comportements en télétravail. Apprenez-leur à prioriser leurs tâches afin de relâcher la pression.

Des solutions existent
Pour agir sur votre stress, il est important d’éliminer le plus de perturbateurs possible au cours d’une journée. Avez-vous conscience des nombreuses solutions qui sont à votre portée et qui pourraient considérablement améliorer l’expérience de télétravail de vos équipes?

Faites attention aux messages envoyés au cerveau. Ce muscle très développé interprète même les signaux les plus involontaires. Oui, travailler en pyjama peut s’avérer irrésistiblement tentant. Pourtant, prendre le temps de s’habiller le matin véhicule un message important : je suis réveillé et prêt à m’activer!

Selon Geneviève Roy, il en va de même pour le choix de son espace de télétravail : « Travailler dans un coin habituellement réservé à la détente peut s’avérer un sérieux obstacle à se mettre au boulot. Mettez-donc toutes les chances de votre côté ». Matériel déjà en place, outils prêts à être utilisés et recréer l’environnement que l’on aurait au bureau, c’est ça l’idée.

Une fois l’espace de travail maitrisé, il faut passer à la gestion de son temps, qui passe avant tout par une bonne gestion de soi. Parfois, en voulant trop en faire, on finit par ne rien faire du tout. Il faut au contraire accepter que nous ne sommes pas des machines et que faire plusieurs tâches en même temps ou répondre à la moindre des sollicitations n’est pas toujours la meilleure décision.

Invitez vos employés à se garder du temps dans la journée pour répondre aux multiples questions qui leur seront posées. Il est préférable de traiter plusieurs interruptions lors d’un moment prévu à cet effet, plutôt que d’interrompre systématiquement le fil de la concentration.

Qui dit gestion du temps, dit pause. Prêtez attention à leur bien-être; les écrans fatiguent les yeux et rester assis à longueur de journée fait mal au dos. Dans la conscience collective, marquer un temps d’arrêt ne va pas de pair avec efficacité. Pourtant, il a été démontré que le repos améliore la productivité! Invitez-les alors à prendre plusieurs courtes pauses pour maximiser leur concentration.

Ce n’est pas tout. Maintenant que vous savez garder un œil sur le stress en télétravail, il va falloir en faire de même à l’échelle de votre hygiène de vie. Faire attention à soi n’aura jamais été aussi essentiel.

Il est normal que des comportements excessifs puissent apparaître. La situation actuelle ne nous épargne pas. Néanmoins, ne dit-on pas qu’un esprit sain se trouve avant tout dans un corps sain? Garder une activité physique régulière permet d’évacuer le stress accumulé dans la journée, alors faites des étirements, travaillez debout ou faites du yoga. Le tout est de rester actif.

N’oubliez pas de vous reposer. Le télétravail ne compose pas à lui seul toute une vie et le sommeil tient une place très importante dans celle-ci. Ce n’est pas nouveau, les gens se couchent de plus en plus tard, amputant tristement leur cycle de sommeil réparateur.

En janvier 2021, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) rapportait que 40 % des Québécois ont noté une détérioration de leur cycle de sommeil. Pourtant, une bonne nuit de sommeil a des bienfaits réparateurs. Il est donc important de combiner une bonne hygiène de vie à une bonne hygiène de repos.

Le stress : toujours négatif ?
Bien que le terme « stress » soit couramment utilisé, on devrait en réalité employer le terme « distress » (angoisse) pour parler d’émotion négative. Si le mot « stress » est autant utilisé dans le langage courant, c’est bien parce qu‘il porte avant tout une connotation négative.

Il peut y avoir du bon dans le stress : le stress positif existe et il est même primordial pour se réaliser professionnellement. La monotonie et la lassitude ne sont pas des émotions qui permettent d’apprécier son travail. N’avez-vous jamais vécu cet état de tension qui vous pousse vers l’avant? Le bon stress est en fait un moteur qui peut vous aider à conserver votre motivation.

 « Le bon stress nous aide à nous propulser et nous dépasser. Dans mes formations, je demande aux gens de me nommer des sources de stress pour eux. Tout le monde, sans exception, me nomme des sources de « distress », alors que ma question est neutre. »

– Geneviève Roy, Formatrice agréée en développement personnel et professionnel et gestionnaire d’entreprise

Imaginez le bon stress comme une courbe ascendante, au travers de laquelle vous évoluez au fil d’une journée de télétravail. De réunions en présentations, vous atteignez une zone de réalisation. Elle s’accompagne de multiples émotions, comme la stimulation et la créativité. Vous êtes productif et en êtes satisfait.

Passé un cap, la courbe devient descendante. Les marqueurs du mauvais stress se déploient dans cet espace : pression, fatigue ou encore épuisement. Cette zone de perturbations est un chemin néfaste pour le corps humain, car elle peut mener à une dépression ou un burn-out.

Restez à l’écoute de vos émotions pour maintenir la zone dans laquelle le stress est optimal et vous apporte des bénéfices. Vous pouvez aussi surveiller différents indicateurs pour anticiper le mauvais stress : fréquence, quantité, durée, contrôle et intensité de votre stress.

De nombreux spécialistes s’accordent à dire que le mécanisme de stress n’est pas fait pour être activé sur la durée. Sur une période prolongée, le stress aigu peut conduire à un stress chronique. À l’échelle du corps humain, il se traduit par de réels symptômes médicaux comme des migraines, des palpitations ou même encore de l’eczéma.

La pandémie a poussé de nombreux employeurs à se tourner vers des formations pour pallier l’absence de contrôle sur la situation externe : « Comme nous n’avons pas beaucoup de contrôle sur notre environnement externe, nous nous sommes tournés vers la formation, où nous pouvons exercer un certain contrôle sur notre environnement interne et diminuer le mauvais stress », confie Geneviève Roy.

Chose certaine, vous avez la possibilité d’aider vos employés à reprendre le contrôle sur leur expérience du télétravail et sur leur stress. Le corps envoie des signaux pour reprendre les commandes; s’écouter et se faire confiance, c’est la clé de la réussite.

La réponse

Comment gérer son stress en période de télétravail? Le télétravail comporte bien des avantages! Vous pouvez inviter vos équipes à appliquer dès aujourd’hui trois choses pour maitriser leur niveau de stress, les aidant ainsi à profiter des bénéfices du travail à domicile. Premièrement, choisir un espace pour installer son bureau : cela motivera vos équipes et les aidera à rester ainsi concentrées. Ensuite, humaniser le télétravail; certaines carrières sont entièrement fondées sur le télétravail et ces travailleurs n’oublient pas de socialiser, ce qui est inhérent à tous les êtres humains. Enfin, rappelez à vos collaborateurs l’importance des pauses. Vous pouvez même intégrer des activités sociales durant la semaine.

1Consultez son infolettre ou suivez-là sur Facebook et LinkedIn

Les réponses à mes questions, directement dans ma boîte courriel.